#BAIoT: le premier concours argentin d’objets connectés

#BAIoT: le premier concours argentin d’objets connectés

La ville de Buenos Aires a organisé le premier concours argentin autour de l’internet des objets. Les porteurs de projets ont développé leurs propositions pendant 6 mois et les équipes sélectionnées ont présenté leurs prototypes au Salon des Projets Buenos Aires IoT le 30 mai.

La ville de Buenos Aires, via son ministère de la modernisation, a lancé en novembre 2014 un appel à projets d’objets connectés au niveau national dans six catégories : la santé, la mobilité, l’environnement, l’éducation, l’agriculture et l’innovation. L’objectif de la capitale argentine était à la fois de promouvoir l’industrie émergente de l’internet des objets et d’encourager des innovations susceptibles d’améliorer la qualité de vie de ses habitants.

Sur les 45 réponses, portées par des entrepreneurs, des développeurs, des étudiants et des startups, 12 ont été retenues pour participer à l’épreuve finale le 30 mai dernier. Les six projets gagnants ont été récompensés par du capital amorçage, des imprimantes 3D et des équipements technologiques.

categories-BAIoT

Les projets primés

Santé : Bóreas. Grâce à Bóreas, les institutions publiques et les établissements privés peuvent monitorer en temps réel et en continu la chaîne du froid dans leurs équipements frigorifiques. Le système fonctionne avec des capteurs reliés par wifi. Les utilisateurs sont ainsi en mesure de détecter au plus tôt les éventuelles failles dans leur chaîne du froid, limitant de la sorte intoxications, problèmes et pertes économiques. Des denrées alimentaires aux organes et aux embryons, en passant par les réactifs, tous les types de produits réfrigérés sont concernés par la solution intégrale (plateforme web et capteurs) de l’entreprise BFC Sensors. Le projet Bóreas a également reçu le prix du public.

Mobilité : Count.it. Count-it est un système de comptage innovant qui donne en temps réel des statistiques sur le trafic en ville. Grâce aux données collectées, les collectivités peuvent mieux gérer leurs infrastructures et leurs investissements.

Environnement : Varix. Varix est une solution de mesure des variables environnementales en de multiples points. Elle restitue les données sous forme graphique et génère automatiquement des alertes basées sur des règles et des conditions prédéfinies. D’un faible coût, cette solution s’applique aux villes (données climatiques), aux bureaux et aux écoles (prévention et alertes liées au gaz, à la qualité de l’air, à la température ou au bruit) et à l’agriculture (monitoring pour le pompage).

Education : IoT.edu. Son idée est d’utiliser les objets connectés comme ressource éducative, avec trois grands axes : encourager l’enseignement de la programmation dans la formation générale ; enrichir l’éducation technologique ; permettre à distance une participation immersive à des expériences menées en laboratoires de sciences expérimentales. IoT.edu prend la forme d’une interface et d’un logiciel qui, via le cloud, partage et affiche les données issues de capteurs de différents types. IoT.edu crée également des guides didactiques à destination des enseignants et des élèves.

Agriculture : Ceibo. Ceibo propose un système d’arrosage intelligent, pour optimiser la ressource hydrique en ajustant la durée et le type d’arrosage en fonction des conditions météorologiques. Prévu pour s’adapter facilement aux installations existantes, Ceibo donne le contrôle sur l’arrosage localement ou à distance au moyen d’un site web et d’apps pour smartphones et tablettes.

Innovation : ReProtEd. ReProtEd monitore le patrimoine historique par l’implantation de capteurs sur des bâtiments protégés ou anciens. Il communique en temps réel des données liées aux vibrations subies par les édifices et dues aux transports publics, aux passages de camions lourds, aux travaux de voirie. De multiples applications sont envisageables, de l’alerte précoce des risques encourus par un bâtiment à la cartographie des zones subissant des vibrations de grande intensité ou la mesure de vibrations et de bruits dépassant les limites autorisées.

Vous souhaitez entrer en contact avec l’une de ces équipes et la barrière de la langue vous en empêche ? Nous pouvons vous aider !