Starbucks s’implante en Colombie

Starbucks s’implante en Colombie

La multinationale Starbucks vient d’inaugurer son premier local à Bogota avec de grandes ambitions: en avoir ouvert 5 dans la capitale colombienne pour la fin de l’année et 50 dans tout le pays d’ici 2019.

juan-valdez-cafeMais que vient faire une chaîne américaine dans ce pays qui est troisième producteur mondial de café, et qui a déjà deux chaînes nationales: Oma, avec 212 points de ventes, et Juan Valdez, avec ses 170 cafés? Cette chaîne en particulier fera de la résistance: c’est la marque de la corporation de 18.000 producteurs locaux. Elle distribue de façon professionnelle un café de qualité et son modèle est assez proche de celui de Starbucks, avec notamment un accès gratuit au wifi.

Starbucks en est conscient, mais considère que le pays « est en train d’émerger économiquement », et qu’il a une classe moyenne dotée « de grandes aspirations », a déclaré son directeur mondial, Howard Schultz. Starbucks escompte donc une bonne fréquentation et vendra ses produits plus cher que Juan Valdez.

Sa première implantation est située dans la zone nord de Bogota, fréquentée par la partie la plus aisée des plus de 7 millions d’habitants de la ville. La population du pays est de 48 millions de personnes.

Pour 2014, les experts prévoient que le PIB de la Colombie atteindra 390 milliards de dollars, avec une croissance de plus de 4% par rapport à 2013. La classe moyenne est en croissance rapide: elle est passée en une dizaine d’années de 15 à 30% de la population totale. Sa consommation représente d’ores et déjà 62% du PIB, son pouvoir d’achat augmente. Ses habitudes de consommation changent: elle mange davantage en dehors du foyer, achète des vêtements et envisage (pour 30% d’entre elle) un voyage d’agrément au cours de l’année.

La Colombie est désormais considérée comme la troisième économie latino-américaine. La récente réélection du président Juan Manuel Santos garantit la poursuite des négociations de paix avec les FARC, la plus vieille guérilla du continent, qui a longtemps effrayé touristes et investisseurs.

ONU: Se duplica la clase media en Colombia
Portafolio: Clase media colombiana, un mercado de mucha talla

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *